Mairie de This

Place André Migeot 08090 This tél:03.24.53.50.43

Vue générale de This

Historique de This

Le nom du village s'est écrit : Tis, Tys, Tiche et dans sa version moderne THIS.

Site néolithique occupé à l'époque romaine, le village est cité en 1147 dans les biens concédés à l'Abbaye de Septfontaines.
En 1150, le fief dépend des Comtes de Chiny et de Rethel.

Le village situé vraisemblablement à cette époque autour du cimetière aurait été endommagé ou détruit durant la guerre de cent ans.

Dans le cimetière actuel, des débris de mur et un dallage qui pourrait être le dallage de l'église ont été retrouvés, mais il est difficile de le dater du IXèmesiècle.
Douze visites d'église de Neuville de 1480 à 1536 signalent que le curé de This habite avec celui de Neuville alors que la paroisse de This existe depuis 1238 avec son propre curé et qu'en 1559 This avait de nouveau son propre presbytère.

D'où l'hypothèse que la destruction et la reconstruction de l'église, du village et du presbytère le long du ruisseau ont eu lieu avant 1559;
ce qui explique qu'en 1573 apparaît l'expression Vieille-Ville qui désignerait l'emplacement de l'ancien village(cimetière actuel et ses environs) qui fut détruit et rebâti dans la vallée.

En 1828, This est réuni à Neuville, l'agglomération porte le nom de Neuville et This.
Après dix ans d'expérience, les réactions sont défavorables. Le 4 septembre 1838 le conseil municipal demande la dislocation et établit les conditions de la dislocation le 18 septembre 1838.

La séparation n'est pas encore réalisée aux élections de 1840. Nouvelle demande le 1er avril 1848; puis à la suite d'une nouvelle intervention le 14 novembre 1869, l'enquête de commodo et incommodo se fait les 20, 21 et 22 janvier 1870.
La séparation est décidée pour le 1er janvier 1872.

Le 12 février 1892, le conseil municipal reconnait le délabrement de l'église, le Préfet autorise la fermeture le 16 février. Le 19 juin, le conseil municipal décide la reconstruction. La démolition commence avant septembre 1892; la construction est terminée en décembre 1893.

Les lieudits

Le Batis : écrit parfois dans sa version moderne le bathis.
On trouve l'expression déjà dans les chartes de 1147 et 1150. Ce nom s'est conservé en permanence jusque sur le cadastre napoléonien et sur le cadastre actuel de Fagnon. Il a rapport avec les terres de Septfontaines et se situe entre Septfontaines et This.

Les Loches : lieudit situé entre l'ancien moulin de This (aujourd'hui la papèterie) et le cimetière. le fief est connu par les aveux de Philippe de Blanchart de 1408 et l'on retrouve parmi les possesseurs de petits fiefs Jean de Loches, écuyer.
Ce lieudit est encore noté sur le cadastre napoléonien et sur le cadastre actuel de This.

Vieille-Ville : emplacement et environs du cimetière actuel. Désigne l'emplacement de l'ancien village qui fut détruit et rebâti dans la vallée.

voir le blason